Gorg

Artiste graffeur-peintre depuis 2007, Fred Boulon est en mouvement perpétuel, il expérimente, il va à la rencontre, met tout en branle pour œuvrer.

Un événement marque un changement radical au niveau esthétique, plastique, thématique et dans sa démarche même : l’incendie dans son atelier. C’est tout son passé artistique qui a brûlé à Marseille le 26 avril 2011 à minuit, juste après la naissance de son fils, puis c’est le disque dur qui plante en juillet. Tout le travail a disparu. C’est alors le début d’une grosse remise en question. Une grande décision : officialiser son travail par sa déclaration comme artiste professionnel. C’est aussi changer sa manière de travailler.

Esthétiquement cela se traduit par le travail sur les couleurs qui change, le thème autour de la mort disparait avec ses toiles brûlées. Il ne cerne plus, n’utilise plus le noir.

Gorgone nait, associe les couleurs, met en contact les couleurs, les laisse vibrer entre elles. Gorgone propose une ouverture dans son imaginaire joyeux, lyrique voire onirique. C’est un univers qui vient, qui s’affirme dans une esthétique florale, animale, graphique et poétique.

Les expériences se multiplient: installation monumentale, installation intimiste, collectif d’artistes, Electropicales, mise en scène avec une chorégraphe… Le champ des possibles s’ouvre et s’offre à lui.

Une préoccupation récurrente de Gorgone est l’interaction avec le public. Donner une place au spectateur mais aussi à celui qui voudrait intervenir sur son travail.

Le partage est une valeur importante dans son travail.